Logo zéro déchet, zéro gaspillage

La seconde vie du papier

Pourquoi trier ?

Avec une tonne d’emballages en papier triée, on fabrique :

  • 2 171 caisses en carton pouvant contenir 6 bouteilles (380 gr l’unité)
  • 4 125 boîtes à chaussures (200 grammes l’unité)
  • 16 500 boîtes à œufs (50 grammes l’unité)

   En 2015, 1 085 T de papier soit 20 kg par habitant ont été collectés sur le territoire du SMITOM.

 

Le papier, collecté par le prestataire du SMITOM sur l’ensemble du territoire, dans les points d’apport volontaire, est regroupé au centre de tri papier à Doué la Fontaine. Après une étape de tri manuel utile pour écarter les erreurs (notamment le film plastique) non recyclables, le papier est chargé et envoyé à l’usine de recyclage UPM Chapelle Darblay (76).

Puis, les indésirables sont ôtés (agrafes, films plastiques restants…), le papier est mis à tremper et enfin, grâce à une aération forcée, la pâte à papier est désencrée. Après égouttage, pressage et séchage, la pâte est enroulée en bobine, prête à servir à l’édition de vos journaux quotidiens.

Selon le produit final à réaliser, l’industrie papetière utilisera plus ou moins de papier recyclé : 95% pour les cartons ondulés, 82% pour les cartons plats, 51% pour les papiers d’hygiène et 29% pour les papiers d’emballages. Les fibres issues du recyclage représentent 58% de la matière de base pour la production de pâte à papier, toutes utilisations confondues.

 

Voici le trajet réalisé par le papier lorsqu’il est déposé dans le bac jusqu’à sa transformation :

Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.ecofolio.fr/

camion SMITOM