Logo zéro déchet, zéro gaspillage

Éco-Évènement

En rassemblant ponctuellement de nombreux participants, un évènement produit des effets importants sur l’environnement, entre autres avec la production de déchets : bouteilles, canettes, gobelets, papiers, mégots… Pourtant, de simples actions permettent d’améliorer la gestion de ces déchets !
En organisant un éco-évènement, vous communiquez l’image d’une manifestation éco-responsable et répondez aux attentes grandissantes du public et des partenaires en termes de développement durable.

 

Ci-dessous 10 actions possibles :

Action 1 : Réduire la quantité de déchets

Jeter moins d’emballages plastiques en utilisant l’eau du robinet :
Préférer des carafes plutôt que des bouteilles d’eau qui nécessitent du plastique, du transport et produisent beaucoup de déchets. En plus, l’eau en bouteille est de 100 à 200 fois plus chère que l’eau du robinet !
Éviter les portions individuelles :
Les prix au kilogramme sont souvent plus intéressants pour les grands conditionnements et la quantité d’emballages est réduite !
Séparer et composter les déchets bio-dégradables :
Au lieu de mettre les restes de repas et préparation de repas à la poubelle, trier les à part pour en faire du compost
QUELQUES EXEMPLES :
Privilégier les grands formats quand cela est possible et utile (paquets de chips GRAND FORMAT, des grandes bouteilles à la place des canettes…)
EN CAS DE RESTES, pensez à contacter les associations d’aide alimentaire ou les refuges animaliers

Action 2 : Limiter l'impact des mégots

Mégots de cigarette écrasés

Les mégots jetés au sol sont difficiles à récupérer en nettoyant le site, vous pouvez :
• Installer des cendriers en nombre suffisant
• Distribuer des cendriers de poche
• Sensibiliser par de l’affichage à la pollution engendrée par les mégots jetés au sol

 

Info + : Un mégot de cigarette met plusieurs années à se décomposer dans la nature et peut à lui seul polluer 500 litres d’eau.

Action 3 : Choisir des produits réutilisables

Pour éviter de jeter une quantité non négligeable de déchets plastiques produits par la vaisselle jetable, vous pouvez utiliser des assiettes, couverts et gobelets lavables.

Dans ce sens, le SMITOM Sud Saumurois propose aux associations et collectivités de bénéficier d’un système de mise à disposition de gobelets réutilisables et de vaisselles (assiettes, tasses, couverts, …) !

1. L’association contacte le SMITOM Sud Saumurois pour réserver les gobelets et/ou la vaisselle.
2. La matériel est à récupérer au SMITOM à Doué en Anjou (698 Rue de Montfort – ZI La Saulaie – Doué la Fontaine)
3. Lors de la manifestation, une consigne de 1€ est mise en place par l’organisateur.
4. L’organisateur retourne les gobelets. Des frais de non restitution et de lavage sont facturés. Ils sont compensés par la consigne mise en place.

Le + : Propreté du site
Grâce à la caution versée pour l’utilisation des gobelets, ceux-ci ne sont plus laissés au sol.

Action 4 : Assurer une bonne gestion des déchets

Module de tri mis à disposition par le SMITOM

Prévoir des bacs de tri et d’ordures ménagères en nombre suffisant
• Implanter les modules de tri aux endroits stratégiques de passage
Changer régulièrement les sacs pendant l’évènement
• Effectuer le tri en interne : buvette, restauration…

Pour les manifestations, le SMITOM Sud-Saumurois met à disposition des bacs/contenants et des modules de tri pour ordures ménagères, emballages, verres (bacs et/ou colonnes) et papiers. La démarche est simple !

1. La structure responsable de l’évènement contacte le SMITOM pour réserver les contenants.
2. Le SMITOM vérifie la disponibilité et les modalités techniques.
Si le prêt est possible, il renvoie pour validation la convention de prêt.
3. Les contenants sont ensuite à retirer au centre de transfert du SMITOM, à Doué-la-Fontaine.
4. Ils sont collectés en fonction des modalités déterminées lors du conventionnement.
5. Les contenants sont à retourner vides et propres, au SMITOM.

Le SMITOM peut fournir la communication nécessaire : affiches, autocollants…

Action 5 : Informer et sensibiliser

Sensibiliser les équipes
Afin de garantir la portée de vos engagements pris dans une démarche d’éco-évènement, chaque acteur doit être informé sur le tri, la provenance des produits, les actions importantes mises en place pour la manifestation.
Le + : Le SMITOM peut vous aider en formant les bénévoles aux notions de tri et de prévention par exemple. Chacun pourra ainsi aider les participants à limiter leur impact sur l’environnement.

Sensibiliser les participants
Les évènements sont des moments privilégiés pour sensibiliser les participants et diffuser des informations. Vous pouvez :
• Faire venir des intervenants : stand de prévention…
• Organiser des animations ludiques : concours, jeux, spectacles…
• Informer les participants sur les règles de tri : aller à la rencontre des participants, diffuser des messages audio régulièrement, afficher clairement les consignes de tri…
• Utiliser le matériel de sensibilisation mis à disposition par le SMITOM (affiches de prévention et de consigne de tri, …)

Action 6 : Privilégier une communication éco-responsable

Ajuster le nombre de tirage des supports de communication en fonction des années passées et mettre en place un suivi détaillé des quantités imprimées et réellement diffusées.
• Adapter la diffusion : éviter le gaspillage et diffuser dans des lieux pertinents.
• Préférer les e-mails aux courriers papier.
• Utiliser du papier recyclé ou labelisé PEFC ou FSC.
• Utiliser des supports de communication réutilisables pour les prochains événements.
• Imprimer dans la mesure du possible des documents recto-verso.

Autres astuces
• Favoriser les imprimeurs qui utilisent des encres végétales
• Favoriser les imprimeurs de la marque Imprim’Vert, garantie d’une volonté de réduire les impacts environnementaux.

Action 7 : Privilégier une alimentation solidaire et responsable

Privilégiez une alimentation :

• …composée de produits de saison : elle évite les cultures sous serre et le transport, qui consomment beaucoup d’énergie.
• …locale : elle réduit les émissions de gaz à effet de serre liées au transport.
• …issue de l’agriculture raisonnée : elle réduit la quantité de substances chimiques utilisées, et minimise leurs impacts sur l’environnement.
• …bio : elle garantit la production d’une alimentation respectueuse de l’environnement, sans engrais chimique et sans pesticide.
• …conditionnée dans des contenants consignés ou recyclables/réutilisables

Action 8 : Réduire la consommation d'eau

• Louer des toilettes sèches : économiques en eau, elles sont proposées en location par de nombreuses associations et structures qui gèrent l’installation, l’entretien, le démontage des toilettes ainsi que la valorisation de la matière en compost.

Action 9 : Préférer les transports alternatifs à la voiture

Mettre en place un système de transport en commun permet de réduire le coût du transport des participants, d’émettre moins de CO2 et de prendre en considération les conduites à risques.
• Organiser un système de covoiturage : recenser l’évènement sur les sites internet spécialisés (ex : www.covoiturage49.fr), créer un forum…
• Mettre en place des navettes, bus, ou autres transports en commun.
Communiquer sur les modes de transport mis à la disposition des participants grâce aux flyers, affiches, sites internet…
Encourager les participants à utiliser ce type de transport : réduction des tarifs, boisson sans alcool offerte, cadeau dématérialisé (ex : place de spectacle), etc.

Action 10 : Evaluer et mettre en valeur la démarche

Pour mettre en valeur les actions, il est intéressant d’informer le public, la presse, et les partenaires.
• Informer les participants sur l’impact de chaque action à l’aide de pancartes par exemple.


Vous pouvez évaluer vos actions grâce à des indicateurs (comme le poids des déchets, la consommation d’eau et d’électricité…) afin d’apprécier la réussite de la démarche, de communiquer sur celle-ci et d’étudier les axes d’amélioration pour les années suivantes.

camion SMITOM